Les danseurs

Hugo

J’ai commencé la danse grâce à ma sœur. A l’âge de 8 ans, j’ai décidé de la rejoindre au Centre Municipal d’Art Chorégraphique de Bourg-de-Péage, où j’ai pu apprendre les bases de la danse classique et découvrir la danse contemporaine style Martha Graham avec Anne-Marie Guntz. Les années ont passées, je suis rentré au collège et les choses ont commencées à se compliquer. Je devais affirmer mon statut de danseur masculin face aux moqueries de mes camarades. J’aurais pu passer outre mais je commençais à me lasser de l’école où je dansais. Elle était ma seule expérience chorégraphique à l’époque et donc ma seule perception de cette discipline pourtant pleine de possibilité. Ainsi j’ai décidé d’arrêter une année … Mais encore une fois toujours grâce à ma sœur j’ai repris la danse. Je n’ai pas pu résister en la voyant au gala de fin d’année. 
Un nouveau professeur de modern-jazz a fait son apparition dans l’école qui a donné un nouvel élan de fraîcheur et d’originalité à la structure. Grâce à Marie-Alice Bonnet j’ai redécouvert la danse, elle ma donné les outils pour m’exprimer avec mon corps. Avec elle j’ai commencé à apprendre l’improvisation et la recherche chorégraphique, que j’ai mis en application pour mon épreuve du baccalauréat avec succès. 
 
 Aujourd’hui j’ai 18 ans et je viens d’intégrer la Compagnie pour la première fois. Les choses se sont faites très rapidement et un peu par hasard.
Un samedi matin je cherchais une nouvelle école de danse aux alentours de Romans, je suis tombé sur le site de la compagnie, j’ai vu qu’il y avais des portes ouvertes l’après-midi même. J’y suis allé et le lendemain je passais l’audition.
Me voilà dans une nouvelle aventure avec Anne-Lise et la Compagnie. Un avenir riche en expériences se dessine devant moi pour ces deux prochaines années.
Img 5131

Coline B.

1537902 852442714839900 4100418530921977730 o

Mon histoire avec la danse commence dans le Sud de la France. Je venais d’avoir 3 ans et je dansais avec un bonheur immense. J’aimais déjà être sur une scène ! A 7 ans, je me suis essayée à la G.R.S., mais seulement pour une année.

Trois ans plus tard, ma famille s’installe dans la Drôme. Nouveau départ : je décide de reprendre la danse. C’est ainsi que je fais la connaissance d’Anne-Lise. Les cours d’Anim’mours étant alors complets, j’intègre un atelier « au fil à la patte » qu’elle dirige, situé à Romans sur Isère. L’année suivante, je peux enfin entrer dans l’association moursoise, plus que ravie.

Apprenant plus tard qu’elle est également chorégraphe d’une compagnie, je réalise qu’une opportunité s’ouvre peut-être à moi ! De la scène, des concours, et un apprentissage différent ! C’est ce que je recherchais sans le savoir !... Je passe ma première audition en 2012 ! Malgré mon faible niveau technique à cette époque, je la réussis et débute dans la junior. Cette année, je réussis à nouveau l’audition. Quel Bonheur !

C’est une très belle expérience qui m’apporte plus de confiance en moi… J’ai appris à faire passer des émotions, à ressentir la danse, à identifier un mouvement… Et même s’il y a des notions que j’ai comprises mais que je n’arrive pas encore à faire passer dans mon corps, j’essaye sans relâche : «  il faut savoir faire des erreurs », comme le répète souvent Anne-Lise. J’ai aussi appris grâce à la compagnie qu’il est tout autant question de technique que de personnalité. Je n’ai qu’à être moi-même !

 Quand je regarde en arrière, je me dis que j’ai parcouru beaucoup de chemin et que mes connaissances sur la danse ne cessent de s’enrichir.

Alors maintenant, je n’imagine pas m’arrêter de danser !

Iliana

'J'ai commencé la danse dès l'âge de 3 ans : tout d'abord à l'association "Actuelle danse " où j'y suis restée 5 ans. Par la suite, je suis allée à l'école de danse "Murielle M." où là, je suis restée 4 ans. Mais suite au départ de la prof de danse, je suis allée à l'association "Anim' Mours " et c'est à partir de là que j'ai ajouté au moderne jazz, du classique.
 Puis j'ai décidé de passer une audition pour pouvoir intégrer une compagnie car j'ai toujours rêvé d'en faire parti  : comme dans les films. Cela m'a permis d'approfondir ma danse, et de mieux connaître le langage de la danse. En plus, j'adore monter sur scène car c'est là que je m'épanouis.
st ma passion depuis toujours et ça ne s'arrêtera jamais !!' 

Louanne

11536501 10152976092598441 3123417025341259073 o

J'ai commencé la danse à l'âge de 5 ans, à l'association de danse « Anim'mours », je faisais du moderne jazz puis à l'âge de 9 ans, j'ai commencé le classique. La danse n'était jusque là qu'un loisir pour moi, j'adorais y aller mais je n'imaginais pas un instant qu'un jour je pourrais en faire plus. C'est pourquoi lorsqu'un jour à la sortie de mon cours je vis une affiche pour l'audition de la Cie junior, je décidais de passer l'audition sans savoir dans quoi je me lançais!!:) Depuis ce jour là, la danse a pris pour moi une ampleur considérable. Ateliers, création, concours, solo, cours de danse, duo, stages et trio… plus le temps de s'ennuyer! La Cie a complètement changé ma façon de danser. Grâce à Anne-lise j'ai su trouver mon propre style de danse et je compte bien l'exploiter.

Bertille

J'ai commencé la danse à l'âge de 4 ans avec Anne-Lise. Pour ainsi dire, c'est elle qui m'a formé. Je n'ai jamais changé de professeur depuis. A mes débuts, je dansais uniquement par loisir. Cela a changé il y a à peu près 5 ans, quand j'ai commencé la danse classique. J'ai eu comme l'effet d'une révélation. La danse est devenue à mes yeux une véritable passion. Mais même avec mes cours de classique et de modern'jazz, il me manquait quelque chose. J'ai alors entendu parlé de la compagnie junior. Au départ, je ne voulais pas passer l'audition car je me disais que les ateliers étaient le week-end, et que je voulais garder ce dernier pour moi, pour me reposer. Mais ma passion pour la danse était plus forte. Anne-Lise m'a persuadé que je devais me présenter à l'audition. Alors j'y suis allée, et j'ai été prise. J'ai alors découvert, la danse contemporaine. J'ai appris à comprendre que la danse n'était pas une éxécution de mouvements, qu'il y avait quelque chose derrière. Aujourd'hui j'ai peut-être encore du mal à ne pas éxécuter, justement, mais j'y travaille. Je ne déséspère pas. La compagnie m'a ouvert les yeux, m'a aidé à comprendre que la danse était un autre moyen de s'exprimer que la parole. La compagnie est aussi une famille, dont je suis ravie de faire partie. La danse m'apaise, me calme. La danse est mon univers, et pour rien au monde je ne m'arrêterai de danser.

11053711 10152976107493441 8939109750681633464 o

Inès

Foto wo7vwoux

J'ai commencé la danse jazz à 4 ans et la classique à 8 ans avec Anne-Lise dans une association. Quand elle a créé la compagnie Chor'art, j'ai décidé de passer l'audition. Je ne pensais alors pas que celà allait être aussi important pour moi! La Compagnie a changé ma vie ; elle m'a fait grandir, prendre confiance en moi et progresser à travers la danse. J'ai découvert la danse contemporaine qui m'a fait comprendre qu'on peut transmettre des émotions à travers un geste qui n'est pas un simple mouvement.

Depuis que j'ai commencé la danse, Anne- Lise est ma seule professeur et je suis très heureuse de continuer avec elle, j'espère un jour arriver à faire comme elle. Chor'art nous offre beaucoup d'expériences toutes aussi géniales les unes que les autres. Je ne regretterai jamais d'avoir passer cette audition. Chor'art est une famille très liée avec laquelle on partage tous nos plus beaux moments....

Maxence

Tout petit, je suis tombé dans le monde de la danse et très vite j'ai voulu pratiquer ce sport. J'ai commencé par la danse latine sportive à l'âge de 6 ans et j'ai conjugué avec le Hip-Hop.

Un jour,  j'ai assisté au gala de danse d'une de mes cousines : j'ai vu son professeur de danse, un homme, faire un magnifique saut, un grand jeté...et j'ai dit, c'est ça ! Je veux savoir le faire. Ma mère m'a dit "Je ne vois qu'une seule danse qui peut t'amener réellement à cette maîtrise, la danse classique." Nous nous sommes tout de suite renseignés, au plus proche de chez nous à Mours Saint Eusèbe ; c'est ainsi que nous avons fait connaissance avec Anne-Lise, professeur avec qui je me suis entendu tout de suite et tellement proche de ma vision de la danse, de mon amour pour la danse... Elle a accepté de me donner des cours particuliers cet été là, afin que je puisse essayer le classique.

Un an plus tard, je ne voulais plus qu'une chose : ne surtout pas arrêter le classique ! Durant un an, j'ai pu faire différents stages de ragga dance, de street jazz, de modern jazz et de contemporain...tout m'a vraiment plu. J'ai alors décidé d'arrêter la danse latine et le Hip-Hop afin de me consacrer à la Danse sous toutes ses formes et surtout telle qu'Anne-Lise me la proposait et me la fait aimer aujourd'hui, toujours plus chaque jour. J'ai voulu rentrer dans sa Compagnie "CHOR'ART", un nouvel objectif puisque pour l'intégrer il a fallu passer une vraie audition ! J'ai réussi, je n'y croyais pas, une journée bien remplie ! Depuis, la danse est devenue plus qu'une passion, c'est devenu ma vie ! Et j'aime ma vie comme elle est avec la danse.

Je fais toujours du classique, j'ai intégrer un groupe de modern jazz et je suis un cours de contemporain avec les danseurs de la compagnie, avec qui on se rassemble toutes les trois semaines pour développer non seulement nos compétences de danseur mais aussi  pour suivre une vraie formation à la scène et j'adore ça !

Être un garçon n'empêche en rien de danser, je l'ai toujours assumé et mes amis me respectent ; parfois, des camarades peuvent me taquiner mais j'ai du répondant et beaucoup ont l'occasion ou ont eu l'occasion de me voir danser...après, en général  je n'ai plus de soucis ! Alors n'hésitez pas à vivre votre passion quel quelle  soit ! L'important est d'être heureux et moi, j'ai trouvé le chemin de mon bonheur. :) ;)

 Merci à tous, merci à toutes les danseuses qui m'ont accueilli, et un GRAND MERCI à Anne-Lise qui me pousse, qui exige de moi, qui me permet d'aller plus loin et avec qui je me sens si bien.

Ima1

Pauline

capture2.gif

Intégrer la Compagnie, il y a 4 ans m'a permis d'aborder la notion de compréhension du mouvement, et avec ça d'explorer mon coprs et de me livrer à une véritable introspection de celui-ci. J'essaie aujourd'hui de comprendre comment chaque mouvement peut être moteur et quelles conséquences il peut avoir pour le suivant. J’ai compris en quatre ans, que la danse n’est pas seulement dynamique ;  dynamique, dans le sens où il n’est pas forcé d’être en mouvements permanents pour danser. Elle doit être rythmée par des nuances, des silences, des ralentis, des résonnances….En ce sens, je pense avoir épuré ma danse, gommé certains mouvements parasites, canalisé mon trop plein d’énergie …

Faire partie de la Compagnie Chor'art revient selon moi, à appartenir à un groupe soudé où chaque individualité se nourrit des autres et les alimente. Véritable lieu d'échange et de partage, la Compagnie permet à chacun d'entre nous de s'exprimer, d'évoluer, et de s'accomplir dans sa danse.

Je prends aujourd'hui plaisir à m'impliquer dans un processus de création, et ainsi mettre mon répertoire corporel aux services d'une création et de la créativité du chorégraphe. Chaque danseur devient alors un créateur qui doit jongler entre les demandes chorégraphiques d'Anne Lise et ses propres perceptions, représentations, interprétrations des mouvements.

Fantine

 

J'ai commencé la danse, le modern' jazz plus précisemment, à l'âge de 6 ans. Puis j'ai commencé les cours de classique qui m'ont permis d'évoluer, surtout au niveau technique. J'ai passé l'audition pour la compagnie Chor'Art a ses débuts, mais je n'ai pas été prise car ma danse était encore trop timide, pas assez évolué. Au lieu de réellement danser, je me contentais plus d'éxécuter. Avec Anne-Lise, j'ai pu approché le néo contemporain avec certaines chorégraphies créées. J'ai décidé de passer l'audition cette année, car il me manquait quelque chose dans ma danse, pour aller encore plus loin, m'épanouir davantage. La véritable signication de danser, je ne l'ai apprise que récemment. Que c'était écouter son corps, celui des autres, partager les émotions, ressentir chaque mouvement, chaque geste, chaque respiration. Il permet également de prendre confiance en soi. Danser, c'est avant tout ressentir, s'exprimer...vivre !

Image1

Fanny

11406714 10152976102063441 7910971705909713476 o

La danse c’est au départ un rêve de petite fille, que je ne pourrais probablement jamais atteindre. C’est ensuite une opportunité et une rencontre, certainement la plus belle que j’ai vécue. Parce que la danse m’a plu dès les premiers pas, certes, mais c’est le travail d’Anne-Lise qui m’a fascinée : je voulais continuer avec elle et seulement elle. Et voilà huit ans que je ne la lâche pas d’un chausson !
Durant toutes ces années à danser le Modern Jazz dans l’association Anim’Mours, je rêvais encore d’être une danseuse car je n’estimais pas en être une même si, j’avais appris à aimer mon corps, à oublier les moments difficiles, à m’exprimer autrement que par la parole.
Seulement voilà, Anne-Lise a cru en moi, m’a donné un élan de confiance et in extremis, j’ai passé l’audition d’entrée à la compagnie Chor’art. Non, bien mieux que cela, je l’ai réussie ! Depuis ce dimanche 28 octobre 2012 je fais partie de la compagnie ; je me perfectionne à ce jour en danses jazz et contemporaine et je suis des bases de danse classique ainsi qu’un maximum de stages les plus variés possible.

Ce 28 octobre j’ai intégré une famille ; ce sont des danseuses et j’en suis une également. Parce que je respire, j’aime, j’apprends, je réfléchis, je crée, je marche, je cours, je saute, je tourne, je tombe, je ris, je pleure, je regarde, je touche, je sens, je ressens, je ferme les yeux puis les ouvre…et je ne rêve pas, je danse, je vis ! Je danse ce dont j’ai envie et j’ai l’indiscutable envie de danser durant le reste de ma vie.
N’en déplaise à ceux qui ont essayé de me faire croire et ceux qui essayent encore aujourd’hui de me faire croire que ce n’est qu’une folie de passage.
Qui ne voudrait pas vivre chaque jour dans un apaisement intense ?
J’ai trouvé l’équilibre parfait entre mon corps et mon esprit, je partage tous ces moments de découverte, de joyeuse angoisse et de réussite avec des danseuses exceptionnelles. Ce que nous vivons ensemble résulte d’un travail en profondeur mené par le professionnalisme et la pédagogie incontestables d’Anne-Lise.

Un simple merci ne suffirait pas, alors accordons-lui notre danse…

Thya

J'ai commencé la danse à 5 ans, par le classique dans l'école de Murielle M. Puis j'ai enchainé les écoles et les styles de danse d'abord classique, modern'jazz, ensuite du flamenco pendant 3 ans. Je me suis remise 2 ans au classique avec  Carlos Carvalho, un très grand danseur de ballet qui m'a beaucoup appris ! Je tiens à le remercier car la danse m'a fait rêver et cela continue. J'ai intégré le conservatoire de Romans avec Annie Perrad, puis je n'ai continué que le contemporain en jonglant entre les conservatoires de Romans et de Valence avec Cécile Delabroy qui m'a soutenue dans mes projets. Toutes ces années m'ont fait découvrir la scène, le monde de la danse lié à celui de la musique.

A chaque rentrée, j'hésitais à m'inscrire aux auditions de la compagnie et cette année a été la bonne pour moi ! Je sentais que j'avais besoin de continuer la danse, de découvrir toutes ses infimes parties car elle permet de me relaxer, de m'échapper dans un autre monde et ainsi, de vider mon esprit et de me sentir apaisée.

Je suis sincèrement heureuse de faire partie de cette compagnie Chor'art ! Elle a regroupé de nombreux danseurs passionnés, et a formé une vraie troupe ! Elle me permet de m'épanouir dans le monde que j'aime, celui de la danse ! De partciper à la création d'un spectacle, de le danser sur plusieurs scènes et de le présenter à des concours. Cela me fait découvrir l'ambiance et le travail nécessaire dans une compagnie et permet de me projeter pour plus tard pour m'orienter. Ce nouveau monde est juste magique à mes yeux et me fait vivre animée de ma passion.

Anne-lise, m'a montré un autre style de contemporain qui me plaît beaucoup ! Je sais que grâce à elle, je vais progresser et passer une année fantastique, attendant avec impatience les répétitions... ! Je remercie les membres de la compagnie qui m'ont accueillie chaleureusement et Anne-lise qui me fait vivre cette merveilleuse expérience !

L 1
×